08/04/2014

Torture à la Cinique

 

 

Déjà pour la prise de rendez-vous, j'ai senti que quelque chose clochait:

 

 

IRM Médooooc, Bonjouuuurrrr. (voix douce et sensuelle visant à calmer l'interlocuteur qui vient de se fader 2 minutes de Vivaldi et à le préparer aux conneries qui vont suivre).

- Bonjour madame. Je voudrais prendre un rendez-vous pour une IRM.

- Nous ne prenons pas de rendez-vous par téléphone, monsieur.

- Pardon?

- Non, il faut passer à la clinique avec votre ordonnance.

- Heu... T'es gentille ma poule mais j'habite à une demi-heure de caisse et j'ai un bilan carbone à défendre en fin d'année, moi! (en plus de ne pas avoir que ça à foutre).

- Dans ce cas vous pouvez nous envoyer votre ordonnance afin que nous fixions un rendez-vous.

- Ben faut pas être pressé. Je peux vous envoyer ça par pigeon voyageur? Non parce que vues les personnes que je connais à la Poste, j'ai pas confiance...

- Vous pouvez nous l'envoyer par mail, monsieur.

- Haaa, c'est beau le progrès! Et après?

- Après nous vous enverrons une convocation par courrier.

- Vous voulez dire que vous allez m'envoyer un mail de confirmation de rendez-vous?

- Ha non, nous vous envoyons une convocation par pli postal avec le jour et l'heure de l'examen...

- ...

- Monsieur?

- Et si je ne suis pas disponible à ce moment?

- Hé bien vous nous rappellerez...

- C'est ça, et je vous renvoie mon ordonnance pour que vous me renvoyiez une convocation... Dis-donc espèce de morue mal dessalée, est ce que sous couvert d'une voix affable et d'un monceau d'amabilités, tu ne serais pas gentiment en train de te foutre de ma gueule?!

- C'est la procédure, monsieur.

- C'est ça, c'est ce qu'ont répondu les nazis à Nuremberg , ils ne faisaient que suivre la procédure!

 

 

 

Ayant brillamment atteint le point God Win en moins de 3 minutes, je raccrochais au nez de l'indigente et me précipitais pour envoyer le sacro-saint mail qui m'ouvrirait peut-être le chemin du diagnostic à ces putains de douleur cervicales!

 

 

 

Dix jours passaient et j'avais complètement oublié l'épisode sus- mentionné lorsque je recevais une belle lettre m'enjoignant de me rendre à la Clinique le lundi 31 mars à 10H.

 

Évidemment, nouveau coup de téléphone:

 

 

- IRM Médooooc bonj...

- Tu sais que je bosse moi le lundi 31 mars, ma caille? Alors ta convocation, tu vas pouvoir te la mettre où je pense même si c'est pas du Lotus triple épaisseur et que ça meurtrit ton petit cul. Et tu vas fissa me donner un autre rendez-vous que je pourrai cette fois honorer sinon va y avoir su sang sur les murs et dans une polyclinique, ça pourrait faire désordre!

- Heu... Bien monsieur, nous allons voir ensemble quelles sont vos disponibilité...

 

 

 

Aujourd'hui, Centre IRM Médoc, 8hoo. Tout se paie.

 

 

- Ha bon, vous venez pour un rachis cervical? Nous, on a marqué lombaire...

- Je vous ai envoyé une ordonnance par mail et là vous avez l'originale sous le nez.

- Vous êtes sûr?

- …

- Attendez, je vérifie... Y a combien de temps?

- Combien de temps que quoi?

- Combien de temps que vous nous avez envoyé le mail?

- Ben au moins 3 semaines. Finalement j'aurais du choisir l'option pigeon voyageur...

- Pardon?

- Non, rien... Tu trouves, grognasse?

- Ha oui, effectivement, rachis cervical. Je ne sais pas pourquoi ma collègue a noté lombaire.

- C'est pas beau de charger ses collègues. En ça fait 3 boutons de plus à tourner, tu vas pas nous chier une pendule!

 

 

Ça commençait mal mais là où j'aurais vraiment du me méfier, c'est en voyant le cousin de Passe-Partout venir me chercher pour m'emmener vers la machine infernale!

 

 

- Vous avez déjà subi une IRM? Vous savez comment ça se passe?

- Heu... Oui, mais la dernière fois c'est pas un gnome dans un survêtement à capuche qui était venu me chercher...

 

Et soudain l'angoisse. Et si je m'étais trompé de jour? Ou d'endroit? Et si j'étais en fait dans le studio d'Endemol à l'aube d'une nouvelle émission de télé-réalité?

 

 

- Faudra pas bouger pendant 15 à 20 minutes.

- Comme vos secrétaires? Pas de soucis, je fais très bien la plante verte.

- Et ça fait pas mal de bruit mais vous aurez un casque.

- Bof, je viens de me fader le dernier album d'Esther alors le bruit, vous savez...

 

 

 

Me voici allongé sur mon cercueil inter-galactique. On me glisse un truc dans la main.

 

 

- Vous appuyez sur la petite poire si ça ne va pas.

 

 

 

J'avoue que le coup de la petite poire pour appeler la grosse m'a fait sourire. Et c'est tout détendu et à moitié endormi ( un examen à 8h00 du mat' un jour de repos, ça participe grandement à l'entreprise de déstructuration qui vous est contée) que j'ai accueilli le gros casque sur mes esgourdes. Mais tout à coup, je vois le fil auquel il est relié. Tandis que le cercueil glisse doucement vers les entrailles de la machine, le doute m'étreint. Mais heu... C'est pas juste un casque pour assourdir les bruits? Non? Ils ne vont pas oser quand même? Ils ne vont pas m'infliger d'écouter un truc que je n'ai pas choisi? Y a des lois contre ça, non? Je me mets à paniquer. Putain, si ça se trouve c'est Arthur qui fait leurs listes de lecture! Au secours, laissez-moi sortir!

 

Trop tard...

 

Wit FM.

 

Radio locale girondine.

 

20 minutes! J'ai eu le droit à 20 minutes de Wit FM. 20 minutes pendant lesquelles tout m'est revenu en mémoire, la standardiste que j'engueule, le nabot goguenard, le vieux au regard vide après son examen dans la salle d'attente...

 

Je cherche en vain la petite poire qui devrait se trouver dans ma main moite. Arrêtez, par pitié, arrêtez! Je regrette, je regrette, je ne le ferai plus, promis!

 

 

 

Je ne sais toujours pas comment j'ai rejoint la salle d'attente mais il sont bien gentils à la clinique. Ils m'ont laissé poireauter une heure avant d'obtenir mes résultats. C'est le temps qu'il m'a fallu pour me ré-approprier mon corps et sortir peu à peu des Limbes vers lesquels je glissais inexorablement en compagnie d'autres condamnés au regard hagard comme moi. Nul doute que s'ils avaient trouvé des choses plus graves, ils m'auraient laissé ainsi dériver vers la folie mais je m'en suis sorti.

 

Mais quid des vieux qui sont encore là-bas?

 

Je ne m'étais pas complètement trompé. C'est la Solution Finale qui est remise au goût du jour ici. On règle le problème des retraites et du vieillissement de la population en achevant les petits vieux à coup de Wit FM! Je n'irai plus jamais chez le médecin. Je vais bien, je n'ai plus mal nul part (sauf encore un peu aux oreilles) et ne comptez pas sur moi pour dénoncer qui que ce soit quand viendra l'heure du grand déballage. J'étais juste un maillon de la chaîne, c'est tout!

 

22/03/2014

L'humeur au bord des lèvres - Episode 14

 

podcast

 

Spéciale dédicace à Esther qui fête son anniversaire en fanfare ici: 

THE ONE BURNED MA - Au sens large du terme

25/02/2014

A l'E.S.T rien de nouveau

Et pour cause: Cet abruti d' Esbjorn Svensson a vu passé son âme à gauche suite à un accident de plongée en 2008. Du coup forcément, son trio est un peu bancal et il ne me reste plus qu'à prendre mon pied en ré-écoutant les productions passées!

Mais il n'empêche qu'une question ne cessera de hanter mes nuits à jamais: Comment un musicien de cet acabit doué de raison, de sensibilité et d'un minimum de sens esthétique a-t'il pu se fourvoyer en allant faire de la plongée en Suède? Ca me dépasse...

 

 

J'attends l'été...

Je suis donc allé chercher quelques couleurs au Sénégal.

 

_IGP6417.jpg

_IGP6478_2.jpg

_IGP6356.JPG

07/01/2014

Gueule de bois écolo

 

En direct de la côte Atlantique, votre reporter est allé voir au péril de sa vie les dégâts occasionnés par les tempêtes et les grandes marées des jours derniers.  Autant le dire tout de suite, les dunes ont pris cher et c'est assez déprimant.

Mais au delà de l'érosion somme toute naturelle de nos côtes, c'est bien le monceau de déchets qui est venu s'accumuler sur les plages qui est impressionnant. L'océan a dégueulé tout ce qu'on le force a ingurgiter à longueur d'année. Résultat, une méchante gueule de bois pour commencer la nouvelle année!

Au hit parade des immondices, bien-sûr, les bouteilles en tout genre. Mais juste derrière, une brassée de contenants pour médicaments; Ca fiche les miquettes!

J'ai tenté de trouver un côté vaguement esthétique à la chose mais c'est dur...

 

plage, pollution, tempête, atlantique

 Décharge à ciel couvert

 

plage,pollution,tempête,atlantique

Un Ricard sinon Rien... Ben Rien Finalement!

 

plage,pollution,tempête,atlantique

 Bidon Vil

 

plage,pollution,tempête,atlantique

Une Bouteille à la Merde

 

plage,pollution,tempête,atlantique

 Heu... Ne me demandez pas ce que c'est!